JC GAPDY

Issu d’une formation de biologiste, j’ai basculé dans une maîtrise d’informatique à

Lyon I dans les années 1980 ; ces formations font que j’ai tendance à teinter mes écrits

SF de références ou d’analyses scientifiques, parfois dans le genre hard-science, parfois

s’appuyant sur l’évolution de ce que qui s’étude aujourd’hui, parfois dérivant vers des

hypothèses futuristes fort improbables pour l’instant. Lecteur passionné de romans

policiers et noirs, de Fantasy, Fantastique et de SF, avec une pointe d’histoires

d’horreur, je suis assez fou de BD, de livres de dessins et d’art. Parmi mes auteurs

fétiches, j’ai plus particulièrement en SF Philip K. Dick pour ses mondes et ses

ambiances particulières. Côté écriture, j’ai toujours écrit depuis mes 15 ans, mais ne

me suis intéressé à la publication que depuis peu, plus précisément vers 2013.

Initialement nouvelliste, j’ai basculé dans les romans SF depuis 2016, en écrivant cette

année-là « Les Gueules des Vers », 1er roman de l’Univers de SysSol, paru en juin 2018

chez Rivière Blanche, suivi en coécriture des « Mondes de Quirinus ». Les projets

actuels sont particulièrement nombreux et touchent plusieurs genres. Il y a en premier

lieu des suites et spinoff pour SysSol et Quirinus, mais aussi pour Gerulf, le héros de

« La Reine du Diable Rouge ». Ensuite viennent deux histoires de Fantasy qui

devraient être achevées courant 2019, ainsi que plusieurs nouvelles en réponse à des

appels à texte çà et là, dont deux ont d’ores et déjà été retenues. Auxquels s’ajoutent

des nouvelles en participations à divers AT : « Chasse temporelle » retenue pour

paraître dans l’AT sur « Le temps revisité » chez Arkuiris, « Tempête stellaire » pour

les Artistes Fous Associés, etc.